Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 13:54
  

L’histoire de chacun est particulière.

Cette spécificité ouvre aux récits, récits de vie, aux  autobiographies, dans une grande variété de genres discursifs comme dans l'article "Histoire en quête d'auteurs"  link , mais aussi à l’histoire de notre famille, à son inscription dans le temps et le lieu de nos racines. Remonter dans le temps, retrouver nos origines est une quête qui nous fascine comme le prouve la création de nombreux sites de généalogie. Une communauté sur le portail d'over-blog link   concerne Les généalogies familiales.


Le dessin initial de cet article est le dessin de la famille d’un enfant maghrébin de 6 ans passés, en CP, qui ne voulait pas grandir. L'analyse des difficultés  des deux frères qui y figurent, a fait l'objet d'un article sur la "validation d'un mode d'évaluation" link sur le site SOS (Interculturel).


M'hed a dessiné chacun à sa place avec un attribut qui le spécifie comme le foulard pour la mère, en haut, à gauche et pour la soeur aînée en bas au milieu. Entre elles deux, la table, leur lieu d'activité. Il se représente juste derrière cette grande soeur, son grand frère au dessus, entre sa mère et son père qui est allongé sur le divan, à droite, et regarde la télé. Son autre grande soeur, dyslexique, qui ne porte jamais le foulard mais fait de la boxe, n'est pas représentée dans l'espace familial: elle est au collège dit-il.

Ils ont tous eu des difficultés avec le langage: bilinguisme, bi-culturalisme?, mais aussi dysfonctionnement des apprentissages (en langue mais aussi en maths).

L'aînée était dysorthographique, et a été scolarisée en SEGPA; le grand frère semblait être dysphasique et présentait en tout état de cause une forte inhibition intellectuelle...

Quand à lui, M'hed, il parlait mal, certes mais il a fallu tout un travail pour qu'il accepte de grandir, travail avec la mère également, jusqu'à ce qu'il dessine, en CE1, de lui-même les étapes de sa naissance... et se sépare enfin physiquement  de sa mère pour permettre l'élaboration psychique qui conduit à l'autonomisation...


Les sources du dessin libérateur

 Sa mère n'en peut plus de cette proximité qu'il lui impose prologeant sa propre attitude à son égard, elle voudrait avoir un peu de liberté, et nous regardons ensemble sans qu'elle participe verbalement (pudeur et tradition obligent) un livre sur le bébé, expliqué, commenté. Il se met alors à dessiner: 


un ventre avec un foetus.


Il dessine ensuite sur une autre feuille sa mère,

place un bébé et différents éléments, l'entoure pour en faire un cadre, puis le garçon enfin sorti, debout sur le sol, hors du cadre où figure la mère, 

une infirmière en arrière plan situant le lieu "à l'hopital".


Problèmes d'expression orale, mais comme on peut le voir de sa main, aussi dans l'expression écrite. En CE1, s'il a bien la notion de mot, il n'a pas encore interiorisé le lexique.


Dessin de la famille, car dans le cadre d’une consultation d’une famille avec un jeune enfant en difficulté avec le langage, il est rare que ce dernier ne réalise pas un dessin de sa famille, souvent dès la première rencontre. Il arrive que certains membres n’y sont pas représentés, lui parfois, ou un des membres comme dans l'exemple. L’enfant figure ainsi un réseau de relations entre ceux qui la composent mais parfois, comme dans le dessin qui figure ci-dessus, la façon de chacun de se situer dans son rapport au monde et à sa culture, dans l'ici et maintenant de sa situation.


Nous avons toujours une étape de notre travail où nous reconstituons le schéma des générations pour aider l'enfant en difficulté à s’y situer dans le temps, à sa place d’enfant, issu de…

  
 

Qui sommes-nous passe bien alors par d’où venons-nous ?


Repost 0
Published by Jaz - dans Famille
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 15:40

link  link... langage?
Pourquoi un tel avatar à cette communauté?

De quel langage s'agit-il? Un dessin certes, mais l'enfant qui l'a réalisé voulait faire une tête. N'y voyez-vous pas plutôt un appel au secours. A 9 ans, il va partir en vacances, avant sa mère, avec son grand frère. Il a été débordé par la violence de la couleur fauve, n'arrivait pas à reprendre le vert, selon son propre commentaire, et exprime ainsi en deux langages son angoisse: par le choix des couleurs et par le thème qui surgit.

Un ensemble d'articles de la rubrique interculturelle (voir les liens) aident à comprendre l'origine de cette angoisse, en analysant la relation mère-enfant (mère dépressive, fils dyslexique) et son évolution qui lui permettra de se séparer et de devenir autonome.

D'autres articles prendront la suite avec d'autres dessins car dans le champ de la pathologie du langage, les dessins d'un enfant, premier moyen d'expression qui laisse une trace, reste pour son thérapeute un fidèle témoin de son évolution.

... langage peut-il avoir un sens s'il n'a pas un article qui le particularise ou le conceptualise en terme générique, une marque de pluriel pour marquer l'inclusion de ses composants, bref une marque en langue, en tant que mot dans un système qui permet de communiquer. Mais tout langage n'est pas langue, il est d'autres symboles que le signe linguistique, d'autres modes d'organisation que la syntaxe.

On parle de langage des fleurs, des animaux, des sourds-muets, mais aussi de la pub, de la musique, technique, élaboré etc. Que devient le langage dans cet inventaire à la Prévert?

Le langage est au coeur de la relation à l'autre, à l'objet de connaissance pour un être social mais la créativité de l'être humain peut se manifester à l'aide d'autres systèmes symboliques que celui de la langue, qui ouvrent d'autres voies à l'expression de soi-même.

Le jeu dans la langue est l'apanage des poètes, des écrivains certes mais il se manifeste dans d'autres modalités de communication ou d'expression suivant le point de vue qu'on privilégie: regardez les danseurs, les mouvements sont codés mais qu'en font-ils, un spectacle? les chanteurs, ils lisent la musique certes, mais le corps est là encore et leur voix traduit leurs émotions en interprétant un "texte", avec ou sans parole...

Partageons nos expériences, nos coups de coeur, dans le respect de la liberté de chacun.


Repost 0
Published by Jaz - dans Dessins
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 16:52
Bonjour à tous

La vocation de ce blog est de pouvoir échanger avec les lecteurs du site http://sos.lire.ecrire.free.fr
car le forum ne peut plus fonctionner pour chaque article comme il l'a fait longtemps...

Soyez les bienvenus et n'hésitez pas à demander des précisions sur le contenu des articles proposés.

Ce site s’est constitué au départ comme lieu de discussion à propos d’une collaboration entre deux praticiens (orthophoniste et enseignante spécialisée, réfléchissant à leur pratique, autour de non-lecteurs, et d’un témoignage de dyslexique particulièrement évocateur des difficultés qu’ils peuvent rencontrer et parfois surmonter.
Il donne la parole à des praticiens, rapporte des échanges sur des listes de discussion ou à l'occasion de rencontres avec les parents, analyse des corpus recueillis en séances de travail en préservant l'anonymat car l'orthophoniste est tenue au secret professionnel...

Il donne ainsi des exemples de ce qui se passe pour ceux qui n'apprennent pas comme on enseigne.

Les thèmes se sont élargis depuis ses débuts en 2000, les articles les plus récents intégrant la musique...
Repost 0
Published by J Zwobada Rosel - dans parents et enfants
commenter cet article
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 18:30

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur overblog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'overblog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog

Repost 0
Published by J Zwobada Rosel
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de J Zwobada Rosel
  • Le blog de J Zwobada Rosel
  • : sos lire écrire, mais aussi communiquer, s'exprimer enfin quand on se sent enfin "exister" au regard de l'autre, à sa place, libérer sa créativité... Communauté d'appartenance qui n'existent plus: Langage Art-thérapie Neuro-psychologie (Pontt) Sur les sciences humaines Communauté des consciences etc...
  • Contact

Profil

  • Jaz
  • Orthophoniste à l'ancienne mais à l'écoute...

- L'avatar correspond à des dessins d'enfants tels qu'ils me voient. Il y a 30 ans, un jeune malentendant de 9 ans me dessinait avec des taches de rousseur (non non ce ne sont pas des larmes!)
  • Orthophoniste à l'ancienne mais à l'écoute... - L'avatar correspond à des dessins d'enfants tels qu'ils me voient. Il y a 30 ans, un jeune malentendant de 9 ans me dessinait avec des taches de rousseur (non non ce ne sont pas des larmes!)

Recherche